Bienvenue !


​Nous sommes heureux de vous accueillir sur le site de l'Encyclopédie de Genève.

A l'heure du numérique et de la création du Grand Genève, l'Association de l'Encyclopédie de Genève, devenue Fondation de l'Encyclopédie de Genève en 1997, a décidé d'offrir en libre accès, à toutes et à tous, le fruit de son travail édité entre 1982 et 1996. ​Ce sont ainsi pas moins de 3000 pages qui sont consultables gratuitement en ligne. Elles retraçent l'évolution de la ville, des origines à la fin du XXe siècle, le tout en dix volumes dédiés à autant de thèmes:
      1/. Le Pays de Genève
      2/. La campagne genevoise
      3/. La vie des affaires
      4/. Les institutions politiques, judiciaires et militaires
      5/. Les religions
      6/. La science et l'école
      7/. L'industrie, l'artisanat et les arts appliqués
      8/. Genève, ville internationale
      9/. L'art de vivre
      10/. Les plaisirs et les arts
Le 11e volume comporte un index général des 10 volumes et un tableau chronologique. Chaque volume est agrémenté d'une bibliographie succinte, mais précieuse.

Malgré deux décennies écoulées et le vieillissement inévitable de ce genre d'ouvrage, l'Encyclopédie de Genève est et reste une source inépuisable d'informations sur la ville et ses 2000 ans d'Histoire, utile aux chercheuses et chercheurs, aux étudiantes et étudiants, aux curieuses et curieux de tout bord.

C'est donc avec grand plaisir que nous vous souhaitons une agréable découverte de notre histoire!


 Edition papier

La collection complète des 11 volumes de l'édition papier est encore disponible auprès de la Fondation de l'Encyclopédie de Genève ou auprès des Archives d'Etat de Genève (voir ci-dessous).


    Qui sommes nous ?
    Contactez-nous

Genève

Avertissement

Les textes reproduits sur ce site sont les textes originaux de l'édition papier, sans les images, supprimées pour des questions de droits.
Le contenu, ainsi que les bibliographies, n'ont donc pas été mis à jour et correspondent aux connaissances et aux pratiques historiographiques de l'époque, avec leurs faiblesses et leurs erreurs.
Malgré tout, l'ensemble du contenu ne perd pas de sa valeur et reste pour l'essentiel valable.
Les quelques images insérées dans le corps du texte sont tirées de Wikicommons, donc libre de droit, ou publiées avec l'autorisation de leur auteur, dont les Archives d'Etat de Genève.